Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Jezabel Massy2318 vues

La maison du Cap-Ferret Créé le: 09.08.2014, édité le: 23.09.2014

Sur la piste de sable menant à l’océan, une chaleur suffocante, qui tombait du ciel et montait aussi du sol, s’abattait sur Benjamin comme s’il avait posé les pieds dans un erg saharien. Plus loin, les dunes jaunes rayonnaient une lumière éblouissante. Les liserons des sables et les chardons les mouchetaient de rose, de mauve et de bleu. Quelques courants d’air avivaient la morsure de l’astre de feu sur sa peau. Derrière les collines, pas un souffle de vent n’agitait la surface lisse d’un océan mer du sud. La grève étincelait des reflets nacrés de la poudre blanche d’éclats de coquillages, dispersée parmi les grains de quartz blancs et rosés et les particules de feldspaths et de grenats du sable. Sur la plage, il se baigna dans une piscine naturelle turquoise, creusée dans le sable . Une caresse salée et tiède vint adoucir ses brûlures quand il plongea. Puis, il s’allongea à même le sable chaud et promena son regard sur le paysage, dont il ne se lassait pas. Sous ses yeux, dans une eau translucide, de minuscules algues flottaient ; un petit poisson argenté filiforme frétillait. Absorbé ainsi par sa contemplation, il se fondait dans ce microcosme naturel. Il tendit son bras et saisit une poignée de sable sec : « Quelle chance, je suis l’être le plus heureux du monde ! ». Lorsque l’hélianthe fut complètement à l’ouest, il se leva. Il traversa les dunes couleur ocre sur leur versant ombré et safran sur l’autre. Derrière lui, le bassin naturel avait pris une teinte émeraude et commençait à disparaître sous l’afflux de la marée montante. Devant lui, un océan de verdure, formé par la cime des pins, s’étalait sur le bleu foncé du ciel. Le sel commençait à gratter sa peau. Le lendemain, réveillé tôt comme d’habitude par une tourterelle, au saut du lit, il enfourcha sa bicyclette pour aller chercher son amie au débarcadère. Le soleil se levait sur Arcachon. Il émergeait lentement d’un voile céleste rose, qui enveloppait la station balnéaire
Page 1 sur 11 0 commentaire 1 2 3 ... 9 10 11
r