Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Thierry Villon webwriter premium3601 vues

Créé le: 04.07.2014, édité le: 04.07.2014

Elle s’en va, marchant à pas menus, le dos légèrement voûté, son gros sac de cuir flétri à la main. Le spectacle qu’elle offre à ses voisins massés sous les vérandas est celui d’une voisine seule. Pauvre vieille, murmurent-ils parfois, tandis qu’elle passe devant eux et qu’elle leur prodigue quelque petit signe de tête en guise de bonjour. A peine un sourire s’esquisse-t-il sur ses lèvres toujours pincées, et cela uniquement devant les enfants. Oui, les enfants, ce sont eux qu’elle a le plus aimés durant son existence. Maintenant que l’amour et toute autre espèce d’affection l’ont définitivement quittée, il ne lui reste comme tout sentiment humain qu’une vague attention envers les enfants . En-dehors de cela, rien, le désert glacé de l’hiver comme seul horizon, la solitude, la vraie, la grande, la définitive. Cette solitude s’est construite peu à peu, insidieusement, jour après jour, laissant des pans de sa vie complètement à l’abandon, jusqu’à n’être plus qu’un grand vent froid, soufflant jour et nuit, parcourant la grande maison de son souffle mortel, là même où bien des années auparavant, il y avait eu la vie, les rires des enfants, les élans de l’amour. Mais, ce qui voûte son dos, ce qui pince ses lèvres, ce qui suscite la pitié chez ses voisins, ce qui lui souffle à l’oreille l’irréparable, certains soirs, lorsque c’est plus insupportable que d’habitude, c’est le sentiment du néant, du vide total, qui est venu remplacer la vie d’avant. Cette sorte de maladie du caractère qui fait que tout fuit autour d’elle, que tout s’éloigne lorsqu’elle s’approche, que tout se tait lorsqu’elle arrive, que tout s’éteint lorsqu’elle veut sa part de lumière. Le rejet, elle connaît, la certitude qu’elle ne vaut pas le temps qu’on passe avec elle, elle sait, les rires et les quolibets derrière son dos, elle suppose bien plus qu’elle n’en est certaine. Elle doit parfois
Page 1 sur 5 0 commentaire 1 2 3 4 5
r