Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Thierry Villon webwriter premium3440 vues

Créé le: 16.04.2014, édité le: 16.04.2014

Les champs se couchent sous le vent, la lumière scintille derrière un rideau de brume, les odeurs de la mer arrivent jusqu’à nous. Sa main touche la mienne, ses cheveux volent jusque dans mon visage, leur caresse est si douce, j’en veux encore, nous ne parlons pas, il ne faut pas briser la magie de cet instant. Le murmure du vent pousse nos joues à se rencontrer, la douceur de sa peau m’enchante, je n’ai pas envie de voir autre chose que cet horizon lointain, cette mer houleuse, ces vagues aux crêtes lumineuses, ce goéland qui vole auprès de la falaise et voit ce que nous ne verrons jamais. Rien ne compte plus que donner du sens à ce moment magique, elle le sent bien, sa bouche est tout contre mon oreille, pas un mot, juste un souffle chaud qui me pénètre jusqu’au cœur de mes sentiments.

Mon amour s’élance vers elle, sans un mot, juste porté par le rayon du soleil qui perce à l’instant les nuages pour illuminer son visage. La vie s’accroche à mes pensées, je veux vivre encore avec elle, pour ces instants de rêve, nos cœurs battent à l’unisson, je ressens comme elle la force de notre union, rien ne la trouble, ni le vent qui redouble de violence, ni la petite bruine qui mouille nos visages par moments. Les sons se mélangent en une symphonie absolue et naturelle : les rafales de vent s’allient aux cris perçants des oiseaux, tandis que la corne de brume dévoile la présence d’un bateau invisible un peu plus au large. Mes larmes de bonheur se mélangent à la pluie salée qui m’humidifie le visage.
Page 1 sur 3 0 commentaire 1 2 3
r