Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Philippe Mosiva2425 vues

Structure désertique Créé le: 27.02.2014, édité le: 27.02.2014

Me voici donc, petit grain de sable, au milieu de cette étendue désertique. Individu unique fondu dans la masse. Je me trouve à la base de ma dune, au milieu de celle-ci précisément. Mon rôle premier, d’aucuns diront unique, est de tout faire pour soutenir les grains de sable du sommet de la dune, pour qu’ils jouissent d’une vue et d’une exposition exceptionnelles. Ils sont les seuls à pouvoir observer le reste du désert de leur position, tandis que nous nous contentons d’écouter leur témoignage sur son apparence en les croyant aveuglément. Ce sont uniquement eux que l’on voit lorsque l’on porte le regard sur cet océan aride, eux qui, en quelque sorte, façonnent l’image que l’on se fait de lui lorsqu’on y pense. Ils ne sont pourtant pas plus représentatifs de ce qu’est un désert qu’un autre, mais ils attirent plus l’attention.

Pourtant, sans les autres de mon genre et moi-même, cette structure n’aurait aucune stabilité et se transformerait vite en un amas désorganisé en perpétuel effondrement. C’est un rôle quelque peu ingrat, certes, mais c’en est un comme les autres, ni plus, ni moins enviable au final. De plus, il semblerait que, si on laisse suffisamment de temps pour que cela se produise, parfois le vent tourne et précipite les grains se trouvant au sommet vers les fondements des dunes. Les grains en dessous se voient alors portés petit à petit vers les sommets, pouvant ainsi jouir à leur tour des plaisirs que ce statut procure avant de retomber à nouveau dans les tréfonds de l’anonymat.
Page 1 sur 4 0 commentaire 1 2 3 4
r