Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Marley2528 vues

Les Mémoires de l’absence Créé le: 11.09.2013, édité le: 18.09.2013

J’aurais dû faire marche arrière, tout indiquait que c’était le dernier moment pour le faire, et pourtant cet irrépressible besoin d’aller de l’avant avait toujours guidé le moindre de mes gestes, conditionné le plus anodin de mes actes et interdit systématiquement tout retour en arrière.
J’acceptais donc la proposition de cet éditeur de rédiger mes mémoires pour une coquette somme, mais dans un délai totalement déraisonnable.
J’aurais sans doute dû me poser la question de cet intérêt subi et disproportionné pour la publication de mon passage terrestre.
J’aurais dû questionner cette circonstance qui l’avait mis sur mon chemin alors que je ne connaissais personne dans cette ville.
Il m’avait abordé dans un bar où je buvais mon cinquième café, absorbé par la lecture des journaux.
Il avait feint de me connaître avec un de ces grands saluts dont les américains ont le secret, puis se ravisant devant ma mine interloquée, il s’était présenté.
Il était éditeur, établi à New-York depuis une vingtaine d’années, par amour d’abord, puis par habitude ; il était le représentant d’une grande édition française et publiait des romans et des essais qu’il faisait traduire en France.
Grâce à de nombreux contacts, il s’était construit un joli carnet d’adresses qui l’avait amené à rencontrer R., auteur talentueux et prolifique qui n’avait pas tardé à faire sa fortune.
Il m’expliquait que désormais, l’âge avançant, il ne publiait plus qu’un ou deux ouvrages par an, pour le plaisir s’empressait-il de préciser.
Je l’avais trouvé sincère et sympathique et il apportait un peu de chaleur et de contact dans l’étrange vie que je menais ces derniers mois, si bien que j’acceptais de déjeuner avec lui le jour-même.
Page 1 sur 12 0 commentaire 1 2 3 ... 10 11 12
r