Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Starben CASE webwriter premium3854 vues

La 10e Muse Créé le: 03.01.2013, édité le: 05.01.2017

Le ciel cette nuit-là était électrique, vibrant. Quelque chose, dont les humains ne soupçonnaient pas l’importance, se préparait. La longue nuit arrivait où les Muses se retrouvaient, un événement rare qui avait lieu tous les neuf cent ans. Cette fois, Mnémosyne, leur mère, les avait conviées en haut d’une tour dans la ville de New York, sur le toit d’un gratte-ciel de haut standing. Une grande table avait été mise dans un décor fascinant : une orgie de fleurs, de candélabres, de nappes brodées, de coupes en or, de fontaines … le banquet des Muses était l’occasion d’une débauche de beauté et de luxe. Tout était prêt. Soudain un vent souffla et l’air vibra pour faire apparaître trois belles jeunes filles Euterpe (la musique), Terpsichore (la danse) et Thalie (la poésie). Elles étaient inséparables et joyeuses, bien que Thalie s’enfermait parfois dans des humeurs tristes à n’en plus finir. Puis vint Clio (l’histoire) qui ne put s’empêcher d’atterrir dans un vacarme assourdissant battant des ailes et renversant trois chandeliers au passage. De sa stature imposante, elle salua ses sœurs d’un geste grandiloquant. Elle fut suivie de près par Calliope (l’éloquence) et Polymnie (la rhétorique) qui entrèrent en grande pompe par la porte d’entrée dont les lourds battants étaient tirés par deux majordomes exotiques habillés en livrées rouges. Elles étaient impressionnantes dans leur longues robes blanches, Calliope portant une couronne d’or et Polymnie des rivières de perles. Un tintement crystallin annonça l’arrivée d’Erato(l’art lyrique), une des plus belles Muses jamais créées. Elle était accompagnée d’un couple de tourterelles qui ne la quittaient jamais. Toutes s’embrassèrent et se parlèrent dans un joyeux désordre lorsque soudain un grand éclat de tonnerre et d’éclair imposa le silence dans ce brouhaha. Toutes reconnurent la marque de Mélpomène (la tragédie), Muse qui n’avait pas sa pareille pour ternir l’ambiance avec ses prédictions néfastes. ©  Starben Case. Tous droits réservés
Page 1 sur 7 0 commentaire 1 2 3 ... 5 6 7
r