Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 LT2574 vues

Créé le: 15.10.2012, édité le: 15.10.2012

Il y a longtemps déjà que la nuit est en marche. Assis sous la couette, je regarde son visage. Elle est belle. La couette remontée jusqu’au menton, elle sourit. Elle semble heureuse. Ca faisait longtemps que je n’avais pas pris le temps de la regarder dormir. Il est vrai que c’est plutôt en période de doute que je me rends compte de la chance que j’ai. Je l’embrasse et sort du lit. Je me dirige vers le salon. Au passage je jette un œil dans la chambre de notre fille. Elle est comme sa mère, elle dort à point fermé. Je m’assoie dans un fauteuil, face à une fenêtre qui me permet de voir la lune. J’allume la bougie qui se trouve sur la fenêtre en même temps que ma cloppe. Je laisse mon esprit divaguer, revenir sur mes rêves, sur la façon dont je voyais ma vie. Avec le recul, je me rends compte que j’ai plutôt bien réussi ma vie. Une femme magnifique à bien voulu partager ma vie, m’épauler, m’apporter la sécurité dont j’avais besoin. De cet amour est née une gamine fabuleuse, mon rayon de soleil. Notre appartement est tel qu’on l’avait imaginé, il nous ressemble. J’étais dans ces pensées, lorsque je senti des lèvres se poser sur mon cou. Je me retourne et vois Maud enroulé dans la couette. Son regard est troublé. Ses yeux sont à la fois plein de sommeil et d’inquiétude. Je n’aime pas qu’elle soit inquiète. Je l’attire vers moi et la fait s’asseoir sur mes genoux. Je la sert entre mes bras et l’embrasse. Nous restons blotti l’un contre l’autre, sans dire un mot, à regarder la lune. Petit à petit, nous finissons par nous endormir.
Enfin je me réveille. Je suis seul. Mon studio me semble étrangement petit d’un seul coup. Le soleil éclair la pièce. Je me redresse sur ma chaise. Je ne me souviens pas de mon rêve, mais je me sens léger. Je pars pour l’école avec une sensation étrange d’allégresse et de regret.
Page 1 sur 1 0 commentaire 1
r