Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 Hervé Mosquit webwriter premium49 vues

Au coin de l’ordinaire chapitre 24 Créé le: 07.11.2019, édité le: 07.11.2019

Trois mois plus tard, l’été se faisait la malle et l’automne commençait à distribuer des taches de couleurs à nos forêts, de la rosée à nos matins et des frissons à nos soirées. La vie avait repris son rythme pour tout le monde.

L’atmosphère à l’école était pesante depuis le retour de notre directrice, plus autoritaire et cassante que jamais. Les élèves paniquaient vraiment à l’idée d’être envoyés dans son bureau et beaucoup de collègues faisaient le maximum pour résoudre les problèmes de discipline sans que leurs élèves n’aient à subir les hurlements de l’ »Apparition » et des sanctions aussi démesurées qu’inopérantes comme de recopier trente pages de dictionnaires ou de nettoyer à quatre pattes les couloirs de l’école pendant la pause de midi. Elle n’avait pas changé non plus le tri qu’elle opérait dans sa vindicte à l’égard des élèves indisciplinés : les filles et fils de notables n’avaient droit qu’à de gentils reproches quand elle ne prenait pas carrément fait et cause pour eux contre leurs professeurs

Elle semblait extrêmement nerveuse et la moindre contrariété la faisait sortir de ses gonds. Nous avions bien sûr alerté le syndicat et tenté de contacter les autorités scolaires mais celles-ci s’étaient contentés de nous demander d’être patients et de proposer à la directrice un suivi psychologique, mettant son attitude sur le compte du traumatisme subi et des probables suites neurologiques de son coma. Elle avait refusé ce traitement, personne ne l’y avait forcée et les choses en étaient restées là pour le moment.
Page 1 sur 13 0 commentaire 1 2 3 ... 11 12 13
r