Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 André Birse webwriter premium94 vues

Très bien ensemble Créé le: 31.10.2019, édité le: 03.11.2019

C’était tôt le matin, entre fin octobre et début novembre. On y revient toujours. Un brouillard de derrière la fenêtre nous envoyait de la lumière. Je devais être nu et sans humeur et me réveillai machinalement. Les gestes au lever, l’équilibre à retrouver. J’ai regardé ce petit écran qui ne me dit plus grand-chose. Neurones et pixels s’entremêlent dans une émanation crue de photons réchauffés. J’ai saisi, j’ai regardé, j’ai lu. Mes pensées ne s’étaient pas encore mises en mouvement à ce que j’en savais ou avais pu ressentir. Des mots sont apparus dans mon œil, un message reçu durant la nuit. Une jeune femme parlant de quelqu’un. Ce pouvait être moi, mais au passé et à la troisième personne du singulier. Je l’ai reçu en copie de Claire, mon amie de toujours et plus encore depuis que nous sommes ex. Des ex pairés ou repérés dans notre anonymat ablatif, débaptisé. Ah non ! Claire lui répond. 

Des mots qui « vont très bien ensemble », le refrain chanté en français depuis soixante ans par Paul Mc Cartney. Bien ensemble, tout à fait, consistance, très bien, sans égard pour le faux. Plus solides que jamais et qui semblent absurdement vrais. Là, ce n’est plus de l’amour à venir, de l’amour à défaire ou à refaire, c’est plus solide encore. Elles échangent dans l’avenir sur mon passé et, à bien les lire, je n’en suis plus. Des mots qui ont leur assise dans ma vie vue par les vivants alors que je ne le serais pas. Claire s’interroge, et cette jeune femme aussi. Elles se demandent ce que j’ai pu ressentir avant de partir, et, à certaines heures de la nuit, les messages défilent, se succèdent, s’amoncellent sur l’écran. Il y a une place libre, des lettres accessibles puis leur surgissement. Elles prennent place, réalisent un tout, possible et aussitôt effectif. Ce pouvait être écrit et ça le devient comme par absence de magie.
Page 1 sur 3 0 commentaire 1 2 3
r