Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 Willy Boder webwriter premium246 vues

Comme dans un fauteuil (1) Créé le: 23.10.2019, édité le: 23.10.2019

Je ne l’avais jamais remarqué avant de mériter mon permis provisoire de conduire en fauteuil. Combien de roues voyez-vous sur une chaise roulante ? Deux ? Perdu !

En ne détournant pas le regard pour échapper à celui du gars ou de la fille assise à vos genoux, vous devez en distinguer quatre. Les deux grandes, tout le monde les repère en premier. Soudées à un cercle de propulsion à l’huile de coude, elles salissent le bas des manches du conducteur qui les fait tourner à la force de ses poignets, un œil attentif dirigé vers le sol afin de pouvoir s’écarter des déjections solides et liquides des chiens et chats qui, s’il n’y prend pas garde, se retrouveraient, à chaque tour de roue, à moins de cinquante centimètres de ses narines.

Et deux petites à l’avant. Les plus vicieuses d’ailleurs, car ce sont elles qui m’empêchent de passer un seuil rikiki de dix centimètres de haut. Pourtant, cela paraissait fastoche. Les basketteurs font corps avec leur fauteuil, virevoltent, accélèrent, freinent, jouent aux équilibristes. Aucun obstacle ne devrait donc résister à une bonne maîtrise technique acquise après quelques solides leçons de conduite.

A l’hôpital, l’infirmière avait vite douché mes espoirs d’autonomie. “Je ne sais pas comment vous apprendre à manier votre chaise. Attendez un moment, je vous pousserai moi-même jusqu’aux toilettes, c’est plus prudent. Et vous sonnerez quand vous aurez fini !”
Page 1 sur 2 0 commentaire 1 2
r