Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 antoniov177 vues

Créé le: 30.09.2019, édité le: 30.09.2019

La flûte

Il est vieux, Boni, il n’a de foyer ni de famille, possède peu, à part son embarcation creusée dans un arbre, et une flûte. Dont il sait en jouer depuis toujours d’après ses souvenirs. Celle-ci a été sa vie et sera sa perte bien qu’il ne soit pas encore au courant. Il marche devant, derrière lui Yami, enfant métis noir-amérindien comme lui-même (il faut être métis et mâle pour jouer de la flûte, allez savoir pourquoi). Enfant d’une douzaine d’années, très éveillé, attentif à tout, de tout instant. Faut dire que la jungle ne rend peu attentifs que ceux qui vont vite mourir.

Yami a été choisi par le vieux pour le seconder et surtout pour le succéder. Ou alors c’est le jeune qui a choisi le vieux comme vie qui vient après. Dans tous les cas le choix des deux a été fortement encouragé par les villageois qui tremblent rien que de penser à la possibilité de perdre le seul joueur de flûte qu’ils connaissent, qui éloigne le jaguar mauvais, ce dieux descendu sur terre qui a souvent faim. Flutiste comme cet autre sorti de l’imagination d’un écrivain, Hamelin, Boni ne cherche pas de rats pour les guider et les noyer, mais un jaguar ici ou là, à la demande des villageois, pour le repousser.

Pour le moment il marche, depuis longtemps. Mal aux pieds, aux chevilles, aux genoux, et ailleurs, il est vieux. Faim au ventre, soif aux lèvres, faut qu’il trouve des chrétiens quelque part, ou des indiens, ou des métis. Il ne se plaint pas trop, il constate. Sa vie est, a été, tout de même belle, il
Page 1 sur 11 0 commentaire 1 2 3 ... 9 10 11
r