Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 Jacques Defondval webwriter premium187 vues

Cold Case Créé le: 28.09.2019, édité le: 28.09.2019

Déjà il pleuvait. Cela mettait Luc de mauvaise. Parce qu’il devait rouler plus d’une heure par ce temps pourri dans la circulation maussade de l’autoroute. Parce qu’il aimait la pluie quand il pouvait la voir tomber depuis sa fenêtre, à côté de son chat noir aux yeux d’or et que aujourd’hui, il en était privé. A cause d’une promesse, qui maintenant lui semblait d’une légèreté ridicule et dictée par le désir imbécile de ne pas déplaire. Peut-être même que cette dernière raison était la principale cause de son état bougon, mais ça, il n’était pas prêt d’en discuter ni avec lui-même ni avec qui que ce soit. Elodie lui avait envoyé un plan muni d’une adresse qu’il avait pu entrer dans le GPS de son véhicule : 65-67 Bd Carl-Vogt et à sa grande satisfaction, il trouva immédiatement la place pour “personne en situation de handicap” dont sa fille lui avait parlé.
La pluie tombait drue et il se maudissait de ne pas avoir de parapluie. Le temps de quitter sa voiture et d’entrer dans le musée avait suffi pour tremper son pardessus. La jeune personne à la réception avait été d’une amabilité sincère et souriante. Elle avait gentiment débarrassé Luc de, comme il l’avait qualifié, son “buvard”, en parlant de son habit. Le musée venait de fermer au public, mais la jeune hôtesse lui proposa d’attendre Elodie dans la salle d’exposition permanente. Luc faillit lui demander d’attendre plutôt à la cafétéria, mais il sentit qu’il était au bord de la goujaterie. Aussi accepta-t-il avec une fausse reconnaissance la suggestion.
— Venez, je vous accompagne jusqu’à l’ascenseur.
— L’ascenseur ?
— Oui, la salle de l’exposition permanente est au deuxième sous-sol.
Page 1 sur 13 0 commentaire 1 2 3 ... 11 12 13
r