Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 Ariane Francey-Spicher72 vues

L’Epopée des Hommes-Chèvres Créé le: 28.09.2019, édité le: 28.09.2019


Le chouchou d’une des salles d’exposition du musée, c’est lui. La sculpture de sa proue, une tête de bouc aux belles cornes noires, plaît aux enfants. Tous rêvent d’ouvrir la porte de bois sculpté et coloré, de s’asseoir dans le traîneau pour parcourir à son bord des surfaces enneigées.
Par son œil alerte, le traîneau ressent les sentiments de ces êtres à tête étrange. Il y lit de l’admiration. Comme celle de son premier propriétaire, le jour de leur rencontre peu après sa naissance et lors des épreuves partagées.
*******
- Il y a peu, notre aïeul, le Grand Bouc des Rochers Gris nous a quittés, annonça le Premier Conseiller. Le Grand Bouc des Rochers Blancs lui succède. Longue vie à notre nouveau chef ! 
- Longue vie à notre nouveau chef ! s’écria la foule, des humains à tête de chèvre arborant fièrement une paire de cornes noires et brillantes comme de la pierre polie.
- Pour inaugurer mon règne, commença le nouvel élu, nous allons gagner la Montagne Sacrée. Nos aïeuls ont toujours eu l’ambition de s’y rendre, mais toujours redouté de faire le grand pas. Demain, la grande migration va prendre fin. Un grand jour pour la civilisation des Hommes-Chèvres !
Une longue ovation accueillit ces paroles. Seuls les conseillers eurent un haut-le-corps à l’évocation de la Montagne Sacrée. L’un d’eux cru important de rappeler la prudence au nouveau leader :
- Maître, nous ne pouvons nous y installer. Comme son nom l’indique, c’est un lieu sacré !
 - Assez avec ces superstitions ! asséna avec fermeté le Grand Bouc. Comme je l’ai dit, la grande migration, de médiocres pâturages à d’autres tout aussi médiocres et insuffisants à nous alimenter
Page 1 sur 10 0 commentaire 1 2 3 ... 8 9 10
r