Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 Jean Cérien webwriter premium103 vues

Modèle Créé le: 21.08.2019, édité le: 21.08.2019

J’aime regarder son visage. Il semble avoir été modelé avec beaucoup d’enthousiasme, mais peu de compétence.
Ses traits sont flous, presque enfantins et ne laissent pas présager d’un caractère affirmé.

Elle paraît beaucoup plus jeune que son âge, alors elle s’excuse régulièrement pour ce malentendu qu’elle transporte dans sa chaire. Sa venue amène inexorablement des quiproquos qu’elle prend avec aisance et simplicité; cette simplicité que l’on rencontre chez les gens qui n’ont pas d’histoire, pour qui chaque mot reflète la beauté de la vie et la chance d’être invité à cette fête, d’y participer.


J’aime regarder son visage et je le contemple paisiblement; mes mains caressent la terre qui modèle ce modèle d’exception; elles façonnent le nez, avec sa difficulté dans le volume, elles construisent l’orbite des yeux, dans la masse de la glaise, elles sculptent la langue, les dents, le palais et l’os de la mâchoire. Certes, tout cela disparaîtra derrière la peau et ses lèvres fermées, mais j’aime croire que la vie intérieure de ma sculpture se reflète dans les détails de l’apparence.

J’ai sculpté toute ma vie et j’ai cette chance d’avoir pu suivre le chemin qui m’était tracé. Quel plaisir de recevoir l’expression du modèle qui découvre ma sculpture, quelle joie de discuter avec la personne que j’ai observée pendant des heures et quelle connaissance profonde j’acquiers d’un individu en découvrant la moindre de ses imperfections gravée dans sa peau.
Page 1 sur 6 0 commentaire 1 2 3 4 5 6
r