Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 Hervé Mosquit webwriter premium253 vues

Au coin de l’ordinaire chapitre 10 Créé le: 14.08.2019, édité le: 14.08.2019

Mercredi: J’avais un peu traîné ce matin : L’écoute d’un reportage radiophonique sur la faim dans le monde ( au petit-déjeuner, c’est presque quelque chose d’indécent…) m’amena à la limite du retard. Je filai en vitesse. J’arrivai à l’école cinq minutes avant le début des cours. J’avais le français en première heure.D’entrée de jeu je leur annonçai une rédaction. Je leur demandai de narrer en quelques phrases la farce de hier qui leur avait permis d’échapper à l’expression écrite ( rappelons qu’ils avaient simulé une dispute et des propos racistes pour déclencher un conseil de classe en lieu et place de la rédaction programmée). 

 Après la rédaction , nous ouvrîmes une discussion sur une lecture commune que nous avions terminée la semaine passée : « La grammaire est une chanson douce », d’Erik Orsenna . Ce roman, parce que c’en est un malgré son titre peu avenant pour des écoliers, nous entraînait à la suite des héros, deux enfants, sur une île peuplée de différentes tribus de mots. Ces mots prenaient vie, agissaient en fonction de leurs caractères et de leurs lois et nous permettaient par ailleurs une réflexion quasi philosophique sur la communication. Dans l’ensemble, les élèves avaient beaucoup apprécié et nous décidâmes que la semaine prochaine, nous relirions leurs rédactions en s’attachant à la construction des phrases et aux liens possibles avec ce qu’ils avaient retenu du livre.

Le reste de la matinée s’était bien passée : Histoire dans une classe, anglais dans une autre, Rien de particulier à signaler.Le soir, après l’école j’avais réunion . Au programme : la préparation des activités à option de la dernière semaine, l’aménagement de la cour de récréation, le bilan sur
Page 1 sur 4 0 commentaire 1 2 3 4
r