Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 Jacques Defondval webwriter premium683 vues

Enroulements - 4 Créé le: 10.04.2019, édité le: 10.04.2019

Dr Karl Mertens-Psychiatre, lettre, extrait : Mon cher David, je te donne ces éléments à la mesure de mon entendement. Je ne suis pas physicien et la grande partie du discours de Avkash Mahal m’a échappé. Mais à ce stade j’observe ceci :
1. Les images IRM du cortex d’Eri Alliskaar présentent une multitude de marques qui s’organisent en spirales imbriquées. Ceci est un fait et tu en as les copies.
2. La physique parle de dimensions enroulées et Eri Alliksaar a donné pour titre à sa composition « Enroulements ». Ceci est peut-être une coïncidence ou peut-être le lien que j’y introduis est une conséquence de mon propre état. Mais vois-tu, je pense, au risque de te heurter, qu’il n’y a là rien de fortuit.
3. En écoutant « Enroulements », le temps passé à l’audition est plus étendu que le temps d’enregistrement. Ceci est, dans mon cas, un fait avéré par un contrôle chronométré. Je précise encore ici que ce temps augmente à chaque audition. Mon dernier relevé indique que j’ai arrêté le chronomètre douze minutes et trente-deux secondes après le temps d’enregistrement. Que se passe-t-il durant ces douze minutes ? Que se passe-t-il avec cette quatrième dimension qu’est le temps ?
4. Eri Alliksaar a disparu de son domicile et aux dires de sa compagne, il n’est jamais sorti de la pièce dans laquelle il se tenait. Par où est-il parti ? À ce jour, les investigations policières sur les circonstances de cet événement restent sans résultats.
5. Durant la présentation de « Enroulements », plusieurs témoignages concordent pour dire que Eri Alliksaar s’est élevé au-dessus du sol durant cet événement.
Page 1 sur 5 0 commentaire 1 2 3 4 5
r