Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 Duncan Idaho webwriter premium237 vues

Créé le: 22.02.2019, édité le: 22.02.2019

Ulysse, resté à terre, contempla le navire quitter le port. Il lui adressa un signe de la main, mais savait ce geste inutile. Personne n’y répondrait. Il s’en fut, le cœur lourd, arpenta le ponton jusqu’au quai, où il jeta un coup d’œil au vaisseau maintenant hors de vue.
Une lune pâle se reflétait à la surface d’une mer noire dans laquelle se fondait l’espace, parsemé de pigments brillants. Le vaisseau n’était maintenant plus qu’une tache dans l’immensité.
Son dernier fils ; Télémaque, venait de partir pour les lointains rivages d’Ishtar Terra, voyage qu’Ulysse soupçonnait sans retour, contrairement à ce que diffusait la propagande des Recruteurs. Cette Loi insensée, imposée par le Dictat des Consortiums six ans plus tôt, le rendait fou de rage.
Et maintenant, il allait rentrer et consoler Pénélope ; son épouse, effondrée par ce nouveau départ, auquel avaient précédés ceux de Nausinoos et Nausithoos, ses deux fils illégitimes. Se soumettre était l’ultime sacrifice qu’il devait au Dictat.
L’amertume guida ses pensées, tandis qu’il remonta le quai jusqu’à son véhicule à suspensions dans lequel il pénétra après un dernier regard vers le firmament.
Tout d’abord ses deux autres fils, puis maintenant Télémaque. Combien d’autres parents dans le monde souffraient-ils de cette perte ? songea-t-il.
Il arriva chez lui, une maison aux courbes élégantes érigée sur un aplomb rocheux qui dominait la mer Ionienne. Il immobilisa le véhicule. Tout semblait baigner d’une aura paisible grâce à l’éclat lunaire. La nuit était douce.
Ulysse pénétra dans sa maison, et aussitôt le seuil passé, Pénélope lui sauta au cou, l’enlaça et se mit à sangloter. Il la serra contre lui.
Page 1 sur 11 0 commentaire 1 2 3 ... 9 10 11
r