Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 Duncan Idaho webwriter premium680 vues

Créé le: 22.02.2019, édité le: 22.02.2019

Un petit village, encaissé dans une vallée. La nuit était avancée. Une lune pleine et lumineuse se noyait dans un ciel étoilé. Le fond de l’air était frais, même pour la saison.
Une voiture roulait à vive allure. Trop vite pour respecter la limitation de vitesse.
La route, bordée par une allée d’épicéas, serpentait jusqu’aux premières habitations, dont les façades furent, l’espace d’un instant, baignées par la lueur des phares de la vieille guimbarde teintée de noir. Tôle ponctionnée de rouille, peinture écaillée, son arrivée était annoncée par le bruit infernal qu’elle répandait de son pot d’échappement déboîté. Elle traversa le petit village sans ralentir, puis laissa derrière elle les dernières habitations pour s’enfoncer plus loin dans la vallée.
L’enseigne d’un motel, aux néons défectueux, apparut sur la route. La vieille Chevelle Malibu de 1965 s’arrêta bruyamment dans la cour, soulevant un nuage de poussière.
Un homme vêtu d’un costume sombre en descendit. Il était grand, maigre et tenait à la main une sacoche en cuir noir. La portière claqua dans le silence sépulcral de la nuit. Il se dirigea d’un pas assuré en direction de l’enseigne miteuse qui indiquait « Réception 24/24H ». Seule une veilleuse surplombait l’entrée.
L’homme poussa la porte qui fit tinter une clochette.
Derrière le comptoir somnolait un jeune garçon boutonneux, les pieds posés sur le bureau. Un petit téléviseur diffusait un vieux film noir/blanc des années ’50, The return of Dracula. La pièce sentait le vieux mobilier, la moquette effilochée et l’odeur froide de cigarette.
L’étranger, d’un geste sec, fit tinter la sonnette posée sur le comptoir.
Page 1 sur 10 0 commentaire 1 2 3 ... 8 9 10
r