Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2018 Hervé Mosquit webwriter premium60 vues

Isidro chapitre 10 Créé le: 05.11.2018, édité le: 05.11.2018

Les vacances de Pâques approchaient. Je venais de terminer mon travail de maturité, ce fameux TM qui plombe la disponibilité et la bonne humeur des lycéens en leur imposant, l’année précédant le baccalauréat, une recherche approfondie, sur un sujet et dans la banche de leur choix, le tout en respectant évidemment une procédure précise et des directives qui ne le sont pas moins, tant sur la forme que sur le fond.

J’étais donc, par bonheur, assez disponible. L’expression par bonheur m’apparaît aujourd’hui relativement outrancière et malvenue, compte tenu de la série de bêtises et d’imprudences crasses que nous nous apprêtions à commettre, Marwan et moi.

Pour avoir les coudées franches, j’avais fortement encouragé Mamounette et Paolo à partir en croisière autour de l’Italie et jusqu’aux Baléares. J’avais dit que je préférais passer du temps avec des amis. La seule et unique croisière que j’avais faite avec eux nous avait emmenés de Savonna en Italie, à Barcelone, puis à Palma de Majorque et Marseille. Un aspect non négligeable d’une croisière est le fait de voyager sans vraiment s’en rendre compte et de se retrouver au petit matin dans des villes, comme Barcelone ou Palma, par exemples, qui ont beaucoup à offrir en matière d’architecture, de références historiques, d’atmosphère, de senteurs. Mais cette expérience m’avait suffi. Ces palaces, que dis-je, ces villes flottantes me fascinaient, mais plus par leur aspect technique et humain que par la quantité de distractions offertes à bord. J’avais apprécié ce voyage mais plus pour les longues heures sur le pont
Page 1 sur 39 0 commentaire 1 2 3 ... 37 38 39
r