Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2018 André Birse webwriter premium251 vues

Plénitude de l’absence Créé le: 30.09.2018, édité le: 15.10.2018

La visite de la ville ne me laisse pas de souvenirs précis. Peut-être l’arrivée vers Notre-Dame, la nuit. Nous marchons vers la Seine. A un coin de rue, la cathédrale apparaît dans sa lumière. C’est important et le pas suivant le devient aussi. 

On peut voir Notre-Dame et être fatigué, penser à autre chose, n’avoir pas éludé tous les mystères, en désirer de nouveaux ou tous les abstraire. Huit ans plus tard, j’allais vivre le même instant avec ma mère. Etre allé à Paris, c’était immense. Notre-Dame l’était aussi, puis se faisait plus discrète et laissait enfin quelque place dans nos émotions et nos esprits. L’image qui sans cesse me revient est celle de grand-maman dans l’une des grandes galeries du Louvre, devant les très grands tableaux, le « Radeau de la méduse », de Géricault, le « Couronnement de Napoléon » par …,  il me faut  vérifier. 

Grand-maman avait comme changé de personnalité tant elle était attentive. Elle avait ici rendez-vous avec l’histoire. Celle du monde et la sienne. Majuscule, minuscule, les deux à la fois. Je ne pourrais plus dire, pas à sa place en tout cas, ce qui pour elle méritait une majuscule. Elles sont en moi ses majuscules, mais dans les silences plus que dans le langage. Pluies, soleil, chaleurs et grands beaux. Elle nommait pour mon grand plaisir. J’entends aujourd’hui les sons de ses mots par d’autres voies, en m’arrêtant dans la rue, en me retournant, ou plus simplement allongé, l’index sur les lèvres. Elle regardait les tableaux, faisait de plus petits pas pour aller vérifier les notices explicatives au bas de ceux-ci, puis reprenait de la distance et levait la tête à nouveau.
Page 1 sur 19 0 commentaire 1 2 3 ... 17 18 19
r