Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2018 Chantal Girard webwriter premium245 vues

Camo Créé le: 27.09.2018, édité le: 30.09.2018

Connu, il l’était, célèbre même, oh combien ! Il avait écrit bon nombre de romans que les médias, systématiquement, mettaient en avant et le public en plein accord avec les journalistes, suivait. Ainsi reconnu, encensé et attendu par ses lecteurs, l’auteur s’en donnait à cœur joie proposant des histoires hors du commun qui passionnaient. Du talent il en possédait, c’est sûr, sa réputation le prouvait et  confondait ceux qui, à ses débuts, n’avaient vu en lui qu’un feu de paille.

Était-ce pour en savoir plus sur ce phénomène littéraire que je décidai de m’inscrire à cet atelier d’écriture ? Peut-être, pourtant la curiosité venait bien après ma motivation principale. J’avais besoin de stimulation dans mon quotidien pour réaliser ce que j’aspirais à faire depuis toujours : écrire. Jusque-là le temps m’avait manqué pour y travailler assidûment ; boulot, obligations diverses, vie trépidante, etc. ne font guère bon ménage avec les rêves auxquels on aspire ! Cependant depuis peu mon agenda tendait à s’alléger et je caressais l’idée de reprendre ma plume afin de concrétiser mon projet. Pour me conforter dans cette idée le hasard glissa sous mes yeux une petite annonce : “Master classe exceptionnelle avec (suivait le nom du fameux auteur) sur une journée. Nombre de places limitées. Clôture des inscriptions le…” Le jour-même ! Inutile de dire que la probabilité qu’il reste une place paraissait bien mince. Je faillis renoncer avant d’avoir essayé. Sans grande conviction – et surtout pour ne pas avoir de regret – je composai pourtant le numéro. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre à l’autre bout du fil : “Alors vous, vous avez de la chance ! une personne vient de se désister à l’instant”. 
J’étais donc prise.
Page 1 sur 11 0 commentaire 1 2 3 ... 9 10 11
r