Array ( [0] => 8 [1] => 1 )

Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler
Array ( [0] => 8 [1] => 1 )

© 2018 Jill S. Georges webwriter premium66 vues

Créé le: 08.08.2018, édité le: 08.08.2018

Il était une fois, il y a fort longtemps, dans les temps reculés du printemps de l’année dernière, une poule, née d’un œuf, qui se trouva avec d’autres poules dans un carton noir. Non pas que le carton eut été noir, mais à l’intérieur du carton, il y faisait noir. Comme dans un four. Un noir comme un soir de fin de vie. Le noir d’avant le néant.

Ce fut le premier jour, au commencement était la poule.

Soudain, le carton s’ouvrit et je pus sortir, au plus vite de mes plumes, afin de courir aussi loin que je le pouvais, loin du noir. Mais, éblouie par la lumière, je ne pouvais bouger, restant là, bêtement, à tituber sur mes deux pattes, immobile. Quand enfin je repris mes esprits, je vis que je n’étais pas seule. Nous étions quatre, les mêmes et différentes. Je constatais aussi qu’il y avait un drôle d’animal à côté de nous, très haut, sur deux pattes comme nous, mais bien plus longues, et grosses, sans aucune plume mais avec des bouts de tissus accrochés, et tout en haut là-haut, une tête. Et quelle tête ! J’éclatais de rire ! Une tête sans bec ! Juste une sorte de trou sous les narines dont sortaient des sons absolument incompréhensibles.
Page 1 sur 11 0 commentaire 1 2 3 ... 9 10 11
r