Array ( [0] => 8 [1] => 1 )

Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler
Array ( [0] => 8 [1] => 1 )

© 2018 Webstory webwriter premium217 vues

La migration du flamand rose Créé le: 05.04.2018, édité le: 05.04.2018

Il sentit le glissement feutré de la porte coulissante. Un souffle quotidien qu’il entendit pour la dernière fois, laissant derrière lui des années de silence.

Tout pris une importance de dernière fois, Avec des gestes au ralenti, il pris conscience de la sensation des gants en latex bleu, de sa combinaison blanche qu’il plia soigneusement et puis il prit congé de cette odeur aseptisée qui l’accompagnait partout.

Il prenait sa retraite à regret avec l’étrange sensation de devoir enfiler un costume devenu trop étroit: sa vie. Tous ce temps qui le séparait de son passé n’avait servi à rien. Demain l’amenait à hier, comme une boucle sans fin.

Un constat qui pourrait l’amener à la panique. Mais Mordac avait des ressources. Il savait mieux que personne camoufler toute montée d’émotion en un rictus cynique, une compétence essentielle pour tutoyer la mort, un mot qui marquait le début et le point final de son histoire.

C’était jour de marché lorsqu’il quitta son lieu de travail. D’habitude, Philippe traversait rapidement et sans état d’âme les étales de couleurs, résistant avec facilité aux senteurs de la campagne et des épices. Cette fois, il marcha lentement, se dirigeant vers le Grand-Pont. Et là soudain, il s’arrêta net. Venant du petit épicier spécialisé en fruits et légumes exotiques, un parfum oublié le saisit à la gorge.
Page 1 sur 2 0 commentaire 1 2
r