Array ( [0] => 8 [1] => 1 )

Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler
Array ( [0] => 8 [1] => 1 )

© 2018 Starben CASE webwriter premium437 vues

Le crâne de crystal Créé le: 25.01.2018, édité le: 15.02.2018

C’était encore le siècle passé. Je me trouvais à Londres et au travers d’une journée de brume bien épaisse, je trouvais le chemin qui mène au British Museum. Sans but précis, je déambulais d’une salle à l’autre, parcourant avec ennui toutes ces vitrines de dépouilles de civilisations disparues. L’imminence de cette fin de siècle était propice à ce sentiment d’inéluctable fin.

Puis, je fus attirée par une salle circulaire aux pourtours sombres. Ma curiosité éveillée, je fis un pas dans cette salle et mon regard convergea immédiatement vers le centre de la pièce : un seul objet y figurait, un crâne en crystal de roche. De taille humaine, comme le nôtre. Des faisceaux de lumières venant de plusieurs sources convergeaient au centre de la pièce, donnant vie à cette matière transparente et dense à la fois. Je fus comme hypnotisée, mon cœur battait plus vite et je m’approchais avec précaution, comme pour éviter d’être vue par le regard vide du crâne. Il dégageait une telle puissance ! La matière n’était pas tout à fait lisse et transparente, il y flottait des imperfections, des lignes et des points minuscules mis en évidence par la lumière, comme si l’univers entier se reflétait en lui, juste avant le Big Bang.

Fascinée par cet abîme, je me projetais dans le futur. Je serais exploratrice dans la jungle, archéologue de cavernes, irradiée par des années lumière de forces puissantes qui nous échappent depuis toujours, mais qui nous façonnent en gardant le secret. Je restais là, me tournant un film dont le réalisateur était ce crâne sourd-muet. On disait que son origine et sa fabrication gardaient tout leur mystère, que c’était peut-être un faux, le vrai étant enfermé dans un coffre de collectionneur anonyme…
Page 1 sur 3 0 commentaire 1 2 3
r