Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Thierry Villon webwriter premium315 vues

Créé le: 09.08.2017, édité le: 29.08.2017

Intrigué, j’ouvre l’enveloppe épaisse qui a été déposée sur mon bureau avant mon arrivée. En voyant les feuillets jaunis qu’elle contient, j’en déduis qu’ils ont dû être écrits il y a très longtemps. “HONNÊTES ET COURAGEUX”, le titre inscrit en grosses lettres manuscrites sur la première page, fait écho à l’inscription qui orne l’entrée de l’entreprise de fret maritime que je m’apprête à diriger, après la décision prise par mon cher père de se retirer. Je me mets sans tarder à la lecture de l’étrange manuscrit.
“Les rochers sont posés le long de la falaise, comme autant de vigiles surveillant le large. Un brouillard épais recouvre le chemin. Il fait encore presque nuit. Une corne de brume retentit plusieurs fois, comme un appel au secours. Une embarcation se perd quelque part, mais elle reste invisible de la côte. Il faudrait des yeux surpuissants pour distinguer de qui émane cette plainte lancinante.

Lemarin presse le pas et finit par se mettre à courir. Il ne lui faudra que quelques minutes pour dévaler le chemin de la falaise et se retrouver sur le bord de mer. De là, il espère qu’il pourra aider en criant des conseils aux inconnus en détresse. S’ils entendent et sont un peu habiles, ils auront une chance de ne pas venir se fracasser sur la ceinture de rochers qui barre l’endroit. Mais Lemarin sait que le sauvetage sera difficile, tant la houle est forte et le danger omniprésent.
Le vent a forci et le soleil peine à percer l’obscurité, ce qui ne va pas arranger les choses. Tout en courant, Lemarin entend encore gémir le signal de détresse. Il croit distinguer quelque chose, à deux ou trois cents mètres au large. Bien qu’il doute pouvoir empêcher le désastre, il est résolu à tout tenter, solidarité des marins oblige.
Page 1 sur 11 0 commentaire 1 2 3 ... 9 10 11
r