Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Jacques Defondval webwriter premium245 vues

Les codes secrets Créé le: 06.08.2017, édité le: 06.08.2017

Scène 1 – L’écran est noir. L’image d’un homme jeune apparaît en fondu. Elle est cadrée en plan rapproché qui laisse voir les épaules. La lumière est douce et quoiqu’en couleurs, ces dernières sont atténuées, presque de nuance sépia. Le visage est immobile et le regard dirigé vers un point devant, un peu en bas sur la gauche. Il est serein dans son attente, avec un début de sourire délicat et un peu énigmatique flottant sur ses lèvres. Tous ses traits sont lisses et sans expression particulière.
La question est posée, impersonnelle, par une voix masculine hors image : « Pourquoi ? »
Le sourire s’étire un peu, comme pour s’excuser. Alexandre n’aime pas parler de lui.
— Hmmm… C’était comme une mécanique avec un mouvement perpétuel. Depuis mon enfance, toutes les tentatives de l’arrêter n’ont abouti à aucun résultat. Le premier réflexe ordinaire est d’essayer de nous adapter pour produire un comportement approprié. Pour moi, cela a duré plus de 30 ans. A force de multiplier des essais contrefaits et maladroits, on fait fuir. C’est la logique du vide. Je n’ai pas trouvé d’autre mot pour qualifier cet état. Toutes les expérimentations et tous les efforts ne m’amenaient qu’au vide que je causais. Petit à petit j’ai commencé à éliminer tout ce qui m’amenait vers une réaction d’incompréhension, parfois de moqueries ou de dédain. On devient silencieux. Le vide augmente.
Alexandre se tait. Il a deux petites rides froncées entre les sourcils, seul signe extérieur de contrariété.
— Je me souviens que le mot qui revenait sans cesse dans ma tête était « encombrant ». Alors on se restreint. On ne peut plus répondre parce qu’il n’y a plus personne. Petit à petit les ressources
Page 1 sur 12 0 commentaire 1 2 3 ... 10 11 12
r