Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Aydan webwriter premium3940 vues

Le chant d’une mort annoncée Créé le: 04.09.2012, édité le: 09.06.2013

Je l’ai tuée. Elle n’avait que 27 ans. Pas de façon rapide mais bien au contraire, son agonie aura duré 2 longues et interminables années. J’ai assisté en direct à sa déchéance. A l’image de son corps qui mutait au degré des médicaments que je lui injectais.
Bizarrement, elle ne me supplie pas. Elle subit mes assauts, consentante.
Je la regardais mourir sans nulle pitié. Il en devait être ainsi. C’était elle ou moi.

Nos rapports étaient tellement liés au départ, fusionnels. Cela remonte à bien loin. Une époque qui s’est perdue, évanouie dans les méandres de ma mémoire.
Je ne pouvais pas la garder avec moi, je ne devais pas ! De sa mort dépendait ma survie.

Elle est heureuse de toute façon. Heureuse de disparaître, heureuse de quitter ce monde qui ne lui convenait pas. Elle m’a choisi pour que je mette fin à ses jours. C’est un immense honneur qu’elle me fait là. Un cadeau inestimable.
Qui mieux que moi pour l’anéantir ? Qui mieux que moi pour l’assassiner dans le respect ?
De toute façon, elle ne supportait plus qui elle était donc finalement, en agissant de la sorte, je lui donne la délivrance. Je ne fais que l’expédier pour un nouveau voyage qui j’espère est moins pathétique que la vie qu’elle a eu avant son décès.

Je ne suis pas dur, je ne suis pas cruel. Juste réaliste et conscient.
Sans l’éliminer, je ne vis pas. Je n’étais que l’ombre d’elle-même. Une ombre bien trop longtemps réduite au silence. Je l’ai tuée et le chant de sa mort coule dans mes veines.
Page 1 sur 8 1 commentaire 1 2 3 ... 6 7 8
r