Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Jacques Defondval webwriter premium616 vues

Comme un bruit blanc Créé le: 25.04.2017, édité le: 25.04.2017


Le sol avait frémi. Rufus se ramassa d’un coup sur ses pattes, affolé. Le murmure innocent avait enflé et la terre frissonna encore. Rufus fit un bond prodigieux jusqu’au rocher sur lequel il se tint totalement immobile avec deux pattes plus hautes que les deux autres, comme un dahut. Simon sut  immédiatement qu’il n’aurait pas le temps. Ce temps si court s’étendit et Simon sourit à Rufus.

D’abord il y avait eu le trou. Simon l’avait vu, à la sortie du confessionnal. Dans le silence assombri de l’église, à genoux et avec la piété de l’enfant de chœur qu’il était, Simon avait prié en tournant son regard vers l’intérieur de son être, comme on le lui avait demandé. Obéissant, il accomplissait la pénitence murmurée par l’ombre du prêtre derrière le grillage. C’est à ce moment qu’il le vit, au milieu de lui. Vertical, rond et lisse, un trou plongeait vers le bas, bien au-delà des limites de son corps. La lumière qui éclairait ses bords intérieurs se perdait dans sa profondeur. Du fond de cette nuit, Simon entendait un bruit. Cela ressemblait au son que fait une rivière quand on l’entend de loin, un bruit continu et sans fin. Ce bruit, Simon l’entendait résonner jusque dans la pénombre des voûtes. Sorti du sanctuaire, le monde avait peu à peu repris sa place et le trou s’était retiré plus loin. Pendant quelques jours, surtout le soir, quand le tapage de la vie s’éteignait, le bruit d’eau revenait emplir la place laissée. Puis, lentement, il s’était amoindri pour ne plus rester qu’un vague souvenir mystérieux. Il ne restait que les rêves nocturnes qui, de temps à autre, retrouvaient le lieu exact de ce vide circulaire d’où le bruit blanc, continu, inondait son sommeil.
De ce séisme intime et puéril, il y eut quelques répliques aux moments erratiques de l’adolescence, puis la vie laborieuse et affairée étouffa les voix et les échos intérieurs. Pendant trente ans,
Page 1 sur 9 1 commentaire 1 2 3 ... 7 8 9
r