Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Pascal Houmard326 vues

Pêcheurs d’espérance Créé le: 17.03.2017, édité le: 17.03.2017


Seuls des pleurs d’enfant pouvaient le détacher de cette passionnante pêche aux canards ! Sami relève la petite canne au manche vert et à l’enrouleur inutile et tourne la tête dans la direction d’où proviennent les gémissements : assise seule sur un banc, non loin d’un manège déserté, une fillette de son âge laisse égrener sur sa peau ébène, si noire que la sienne pourtant mate en devient soudain claire, toutes les larmes de son corps.
Le gamin pose sa canne à même le sol, loin de supposer que la foraine ne lui accordera pas de bon gré une seconde partie gratuite ; il quitte cette pêche sans un regard pour les canards roses et verts qui le narguaient l’instant d’avant et méritaient bien qu’on leur montre qui est le maître ici. Mais face à la détresse, la loi de la jungle cède à celle du service à rendre, de la main à tendre, de la glace à fendre.
- Je t’en prie ! supplie-t-il, les paupières implorantes, cherchant sans le trouver le regard de son père. On ne peut pas la laisser pleurer ainsi !
L’adulte ne réagit pas, ne baisse pas même les yeux : le fait est qu’il observait déjà la fillette. Abandonnée par ses parents ? égarée à travers cet étourdissant lacis d’allées qui enferment la fête foraine en un véritable labyrinthe ? à peine débarquée dans un havre inconnu ? détachée de ces colonnes d’enfants migrants toujours plus nombreux à surgir du chaos ? Ce n’est pas qu’elle gémisse bien fort, ses lamentations sont d’ailleurs couvertes par les rires effrayés des grands huit et les hennissements métalliques des chevaux de carrousel, mais elles résonnent trop fort contre les parois de son cœur de père pour qu’il fasse la sourde oreille plus longtemps.
Page 1 sur 7 0 commentaire 1 2 3 ... 5 6 7
r