Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Anne-Marie Gabella webwriter premium538 vues

Le rêve de Violetta Chap 28 L’amour courtois Créé le: 27.02.2017, édité le: 27.02.2017

« Belle amie, ainsi en est-il de nous, Ni vous sans moi, ni moi sans vous. » Marie de France Lai du Chèvrefeuille. Vers 1250

Violette ne s’est pas retournée pour apercevoir une dernière fois Giovanni. Elle ne pleure plus, indifférente à ce qui se passe autour d’elle. Elle est plongée dans un univers où personne ne peut la rejoindre et dont elle ne parlera jamais. L’étudiante en médecine épuisée, la chanteuse contrariée s’effacent devant une adolescente de quatorze ans qui a son père pour unique dieu. Une enfant qui n’a jamais su être petite, adulte dans le monde des adultes, avec la solitude pour seule compagne. Depuis que sa mère a disparu, elle a cherché à la remplacer auprès de ce père si merveilleux. Elle savait qu’il ne survivrait pas sans elle, pas plus qu’elle sans lui et elle se souvient de l’angoisse insurmontable qui l’étouffait lorsqu’il n’était pas rentré à l’heure prévue et qu’elle se cachait sous son lit pour calmer sa terreur de ne plus jamais le revoir Certaine alors qu’il était mort, elle adressait des prières désespérées au ciel pour que son Papa lui soit rendu. Parfois son angoisse était si forte qu’elle ne parvenait plus à respirer, ne retrouvant un souffle régulier que lorsqu’elle entendait le moteur de sa voiture. Elle sortait alors précipitamment de son refuge et prenait un air indifférent pour lui demander s’il avait passé une bonne journée. Le Dr.Marcau lui rapportait toujours quelques nouvelles de l’hôpital qu’elle faisait mine d’écouter avec le plus grand intérêt, toute à son bonheur de l’avoir retrouvé vivant. Elle n’entendait pas ce qu’il disait mais le contemplait avec adoration.
Page 1 sur 5 0 commentaire 1 2 3 4 5
r