Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Thierry Villon webwriter premium967 vues

Créé le: 09.02.2017, édité le: 09.02.2017

En effet, la lumière bleue que Julius a aperçue de l’autre bout du couloir, provient d’une fenêtre, la première qu’il rencontre depuis le début de son étrange aventure. Par cette ouverture creusée dans la roche, il voit la lune pleine voilée de nuages épars et mobiles, la cause probable du scintillement qui avait attiré son attention. La lumière de l’astre nocturne le rassure un peu sur la réalité des choses qu’il est en train de vivre. Par contre, pour autant qu’il puisse en juger, la fenêtre gardée par une solide grille de fer forgé, s’ouvre sur une zone en forte pente qu’il est bien incapable de situer.

Julius s’interroge : Suis-je à l’est du château, ou à l’ouest ? Mystère ! Pas d’issue possible, la plaisanterie continue, mais quelle guigne, ça commence à bien faire, je suis encore coincé…
Julius essaie de crier : Hé, là en bas, quelqu’un m’entend ? Au secours, venez me sortir de là…
Il n’obtient aucune réponse, ni le moindre écho de ses appels. A l’extérieur, tout n’est qu’ombres menaçantes. Les maisons de la ville de Gruyères, dont il aperçoit quelques toits, sont à l’opposé. Il essaie tout de même de passer sa lampe à l’extérieur, espérant pouvoir attirer l’attention d’un hypothétique promeneur. En vain, la grille n’offre pas d’espace suffisant.

La sensation d’être observé ressurgit tout à coup. Cela vient de l’autre extrémité du couloir. Il hésite à se retourner, mais quand il s’y décide, le choc est extrêmement rude. Il en perd l’équilibre et se retrouve à terre, dans la plus grande confusion. Il voudrait à tout prix se boucher les oreilles, pour n’entendre aucun son sortir de cette bouche, tellement la chose lui paraît impossible.
Page 1 sur 5 0 commentaire 1 2 3 4 5
r