Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Anne-Marie Gabella webwriter premium399 vues

Le rêve de Violetta chap 23 Il s’appelait Gilbert Créé le: 01.02.2017, édité le: 01.02.2017

Le Dr Marcau est inquiet. Il n’a pas revu sa fille depuis sa sortie de l’hôpital. Elle a refusé de venir s’installer chez lui alors qu’elle est encore si faible. Cette attitude l’a fortement contrarié mais il a quand même déposé un bouquet de bienvenue sur la table de sa cuisine. Il n’a jamais supporté que l’on s’oppose à sa volonté, cela le met dans un état de colère intérieure qu’il ne peut contrôler. Le premier innocent qu’il trouvera sur son chemin va devenir la cible de cette violence dont tous ses collaborateurs ont été un jour ou l’autre les victimes. Ce qu’on ne lui pardonne pas sur le plan relationnel est compensé par son réel talent professionnel. Beaucoup de personnes lui doivent la vie car il ose tenter des opérations difficiles, malgré des pronostics défavorables et les résultats sont souvent spectaculaires.
« Il a un caractère de cochon mais on n’en trouvera pas un autre aussi doué que lui » disent ses collègues. C’est pourquoi ils évitent de le fréquenter en-dehors de l’hôpital et n’entretiennent avec lui que des rapports distants.
Il ne parle jamais de sa vie privée. On sait qu’il a élevé seul sa fille après l’horrible accident où sa femme a perdu la vie. On raconte qu’elle était plus jeune que lui et qu’il lui vouait une adoration tyrannique. Il aurait brisé sa carrière de chanteuse d’opéra mais la preuve de ces rumeurs n’a pas été établie et personne n’a jamais osé faire mention en sa présence de la mère de son enfant. La seule fois où un sourire a illuminé son visage est le jour où il a pu annoncer dans un colloque que Violette s’était inscrite à la faculté de médecine. Sa fierté était si grande qu’il en était devenu presque humain.
Page 1 sur 9 0 commentaire 1 2 3 ... 7 8 9
r